Comment bien entretenir sa VMC ?

Les conseils SARP -
16 Mars 2020
L’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée est obligatoire depuis un certain temps déjà. Mais son entretien l’est également ! Le système de ventilation doit faire l’objet d’une surveillance professionnelle pour garantir son bon fonctionnement à long terme.
Voici toutes les informations pour entretenir votre VMC et la préserver le plus longtemps possible.

Quel intérêt d’avoir une VMC ?

La VMC est censée d’évacuer les particules polluantes vers l’extérieur de la maison. D’où son importance dans les logements d’habitation. Une VMC qui fonctionne correctement vous assure une bonne qualité de l’air.

Les bouches d’extraction, normalement situées aux plafonds ou sur le haut des murs, collectent l’air vicié et le jettent à l’extérieur. Un mauvais entretien de votre VMC peut entraîner des effets néfastes sur votre habitation (air pollué, problèmes d’humidité et même de moisissures) et sur votre santé (apparition d’allergies ou d’asthme).


Où mettre les bouches de VMC ?

Les bouches d’aération de sa VMC doivent être placées en hauteur dans toutes les pièces humides (salle d’eau, WC, cuisine…) de la maison ou l’appartement. Dans la mesure du possible, il est conseillé de les installer au-dessus de la source de vapeur.


La VMC : pourquoi faire un nettoyage régulier ?

À force de l’utiliser au quotidien, la VMC finit par s'encrasser. Les poussières qui s’accumulent au sein de l’équipement favorisent le vieillissement prématuré de la VMC et nuisent à son efficacité. Un dépoussiérage tous les 3 mois est conseillé.

En outre, il est important de contrôler le bon fonctionnement du système. Pour ce faire, il faut vérifier le bon alignement du caisson qui contient la roue du ventilateur. Ainsi, les filtres de la VMC doivent être remplacés lorsqu'ils sont trop abîmés.

Chez SARP, nous proposons un service de maintenance des systèmes de ventilation afin de prévenir les dégradations causées par l’humidité et protéger les occupants de la pollution intérieure.

Nous intervenons chez les particuliers, les industriels et les collectivités. La maintenance de la VMC comprend :

  • Le nettoyage des bouches d’aération
  • Le maintien des gaines
  • L’entretien du caisson central
  • La vérification des entrées d’air et d’autres composants.

 

Quelle est la bonne période pour entretenir sa VMC ?

En général, l’hiver est la saison d’utilisation intensive de la VMC. Ainsi, le manque d’aération et l’utilisation en continu pendant les mois le plus froids produisent une accumulation de poussière au sein du système.

C’est pourquoi le printemps est le meilleur moment pour entretenir sa VMC.


Les dangers d’une VMC mal entretenue

Une VMC mal entretenue peut occasionner une surchauffe de l’appareil, voire même un incendie. La poussière déposée sur la grille d’aspiration force le moteur à augmenter sa puissance d’aspiration.

En outre, le manque de maintenance d’une VMC peut provoquer l’apparition de moisissures dues à l’humidité dans le logement. Cette humidité engendre une prolifération de polluants et d’allergènes.

Lorsqu’une VMC reliée à la chaudière tombe en panne, son arrêt a pour conséquence la coupure d’eau chaude et éventuellement de chauffage.

SARP intervient sur des missions d’entretien et de maintenance, mais nous proposons aussi une solution préventive et curative.
 

Contactez-nous pour plus d’information