Comment installer une fosse toutes eaux : les étapes à suivre

Les conseils SARP -
23 Juillet 2020
Comment installer une fosse toutes eaux : les étapes à suivre SARP Mediterranee
Fosse septique ou fosse toutes eaux ? Depuis 2009, le SPANC (le Service Public d'Assainissement Non Collectif) a interdit l’installation de fosses septiques. Dorénavant, on parle de fosse toutes eaux. La différence ? La fosse septique est un récipient qui permet de recevoir et pré traiter les eaux des sanitaires. La fosse toutes eaux, elle, reçoit et traite les eaux-vannes, eaux usées et eaux ménagères. L'ambiguïté vient du fait que depuis l’entrée en vigueur de cette nouvelle règle, la terminologie utilisée quotidiennement n’a pas évolué et beaucoup sont ceux utilisant le terme de fosse septique par habitude. Pas d’inquiétude à avoir, si l’on vous parle de mise en conformité ou d’installation de fosse septique d’un côté et de fosse toutes eaux de l’autre : on parle dorénavant de la même chose !

Les étapes à respecter pour installer une fosse toutes eaux

  • Obtenir les recommandations de la SPANC de votre commune.

La SPANC ne s’arrête pas à définir les installations autorisées pour le traitement des eaux en non-collectif. Elle régit également au niveau de chaque commune les règles à respecter concernant l’assainissement individuel. Il convient de commencer par entrer en contact avec le SPANC de votre commune afin d’obtenir la réglementation locale.

  • Faire étudier votre parcelle par la SPANC.

Indispensable pour identifier les contraintes et le type de fosse à choisir, cette étude permet de déterminer la perméabilité du sol ainsi que la présence ou non d'une nappe phréatique et sa profondeur.

  • Définir votre schéma d'installation de fosse septique toutes eaux et le communiquer à la SPANC.

Lorsque les éléments de choix sont à votre disposition, il convient de déterminer l’emplacement, la dimension et le raccordement de votre fosse.

  • Procéder aux travaux d’installation de votre fosse septique.

Une fois les plans définis, il vous restera à procéder au terrassement (attention à stocker la terre enlevée ainsi pour plus tard) afin de creuser la fouille aux dimensions prévues et prévoir le raccordement. Le lit de pose stabilisé peut ensuite être mis en place, suivi de la fosse toutes eaux elle-même. Lors de la pose, il est nécessaire de remblayer latéralement tout en remplissant la cuve afin d’en assurer la stabilité. Il suffit pour finir de raccorder la fosse et la ventilation, de remblayer (avec la terre sauvée au départ) et de poser les tampons de visite.

Les règles à respecter lors de l’installation d’une fosse toutes eaux

Toute installation doit être mise en place en fonction de la réglementation en vigueur. Celle-ci dépend de la nature du terrain, la capacité de drainage du sol et la hauteur de la nappe phréatique à étudier par le SPANC absolument.

L’installation de fosses toutes eaux nécessite une expertise pointue de par les contraintes qui surviennent des éléments constituants du sol. La fosse doit être séparée des arbres et arbustes aux racines profondes, doit se situer à au moins cinq mètres de votre habitation, à minimum trois mètres des limites de votre propriété et à plus de quarante mètres de toute éventuelle source d’eau.

Nos experts SARP vous assure une pose professionnelle bénéficiant de l’expertise de plusieurs années de présence dans le sud de la France. N’hésitez pas à nous contacter pour vos travaux d’assainissement individuels.