Les différentes options d'assainissement pour un bâtiment neuf

Les conseils SARP -
07 Octobre 2021
Les différentes options d'assainissement pour un bâtiment neuf SARP Mediterranee
L’assainissement d’une construction neuve répond à différentes obligations légales. Quelles sont vos options ? Collectif ou individuel ? Existe-t-il des alternatives au procédé traditionnel de fosse septique dans le cas d’un assainissement autonome ? SARP Méditerranée, votre entreprise spécialisée en assainissement en PACA et Languedoc-Roussillon, vous explique tout.

Le système d’assainissement collectif pour bâtiment neuf

On l’appelle aussi tout-à-l’égoût. Comme son nom l’indique, votre bâtiment est alors raccordé à un système collectif de récupération des eaux usées.

Vous ne pouvez pas décider de choisir ou non ce type d’assainissement pour votre maison ou votre bâtiment. Chaque zone géographique dispose ou non d’un réseau d’assainissement collectif. Si votre commune est équipé d’un tel système, vous devez vous y raccorder : vous n’avez pas le droit d’évacuer vos eaux usées par le biais d’un procédé individuel.

Le raccordement à l’assainissement collectif d’une maison neuve ou de tout autre bâtiment d’usage agricole, commercial ou industriel est à la charge du propriétaire du bâtiment.

Comment savoir si vous êtes situé en zone d’assainissement collectif ? Toutes les informations sont disponibles en mairie. Demandez à consulter le zonage d’assainissement de la commune !

Les systèmes non collectifs d’assainissement de construction neuves

Si votre bâtiment neuf se trouve en dehors de toute zone d’assainissement collectif, vous devez installer votre propre dispositif. Il s’agit alors d’un système d’assainissement individuel ou autonome.

Vous avez le choix entre différentes options :

La fosse toutes eaux avec épandage

La fosse septique traditionnelle, qui traite les eaux-vannes (issues des WC), n’est plus autorisée dans le cadre de l’assainissement non collectif de bâtiment neuf ou ancien. Elle a été remplacée par la fosse toutes eaux.

Ce dispositif traite toutes les eaux ménagères (toilettes, douche, vaisselle, linge, etc.) en les filtrant, puis en les épandant dans le sol.

Le massif filtrant compact

Dans ce système, les eaux usées sont traitées par filtration, comme dans la fosse avec épandage. Cependant, le massif filtrant prend moins de place, car les eaux sont récupérées et filtrées dans une boîte qui est isolée du sol. L’emprise au sol est donc moins importante (inférieure à 20 m²).

C’est un système adapté aux petites surfaces.

Le massif filtrant avec plantes

Ce dispositif est une variante du massif filtrant compact. Ici, la plante a un rôle d’aération et de décolmatage.

Le massif filtrant avec plantes prend plus de place que le massif filtrant compact (comptez jusqu’à 100 m² d’emprise au sol).

La micro-station

Ce dispositif s’appuie sur l’action des bactéries aérobies. En maintenant une oxygénation forcée, on maintient l’activité de ces bactéries et les déchets sont dégradés en continu.

Les bactéries doivent être nourries de manière continue. Ce système est donc réservé aux maisons et aux bâtiments qui sont occupés de manière continue.

Les massifs filtrants et les micro-stations sont soumis à une procédure d’agrément ministériel. Sur avis favorable, ils peuvent parfois être installés dans des zones à usages sensibles.

Les travaux d’assainissement sont assez lourds (terrassement, plomberie, etc.) et demandent une certaine technicité en fonction des dispositifs choisis. Même dans le cas d’assainissement collectif ou de fosse toutes eaux traditionnelle, il faut parfois installer une pompe de relevage lorsque le réseau ou la fosse est situé en hauteur.

C’est pourquoi nous vous conseillons de faire appel à un professionnel spécialisé pour l’assainissement de votre construction neuve . Vous profiterez d’une installation de qualité, fiable et durable dans le temps !