Quel type d’assainissement individuel choisir ?

Les conseils SARP -
17 Juillet 2020
Lors de l’acquisition d’une propriété ou d’un terrain, la question de son raccordement au réseau d’assainissement est cruciale et souvent oubliée. Pour évacuer et traiter les eaux usées, votre future maison devra en effet être raccordée à l'assainissement collectif ou disposer d’un dispositif d’assainissement individuel pour traiter les eaux usées. Que faire si votre habitation n’est pas raccordée à l’assainissement collectif ? Le tout-à-l’égout est-il obligatoire ? Devez-vous disposer d’un système d’assainissement distinct ? Nous vous expliquons rapidement les principales options d’assainissement individuel et la réglementation en oeuvre. Petit tour d’horizon de ce sujet important que l’on oublie souvent.

Le tout-à-l'égout est-il obligatoire ?

La loi est très claire à ce sujet. L’article L1331-1 du Code de la santé publique indique que les immeubles ou les maisons rattachables au réseau d’assainissement collectif public doivent procéder au raccordement au tout-à-l'égout. Les bâtiments considérés rattachables sont ceux dont les réseaux d'égouts sont établis sous la voie publique, et qui ont accès cette voie publique soit directement, soit par l'intermédiaire de voies privées ou de servitudes de passage.

La meilleure façon de savoir si votre habitation ou immeuble est raccordée au réseau communal d’assainissement est de vous renseigner auprès de votre Mairie. Si votre bâtiment rempli ces conditions, vous avez deux ans pour réaliser ces travaux de viabilisation et vous raccorder au tout-à-l’égout.

Les différentes options d'assainissement individuel

Si vous n’êtes pas rattachable au réseau collectif, vous devez procéder à la pose d’un dispositif d’assainissement individuel.Trois options s’offrent alors à vous :

  • L’installation d’une fosse toutes eaux, connue plus vulgairement sous le nom de fosse septique. Il s’agit du système traditionnel habituellement choisi lorsque les dimensions du terrain le permettent. Ce système assainit l’eau par un phénomène de décantation. Les matières lourdes vont tomber au sol, les huiles et matières grasses vont flotter à la surface et l’eau usée sera évacuée par le milieu.
  • L’utilisation d’une fosse toutes eaux, couplée à un filtre à massif de zéolithe. C’est une option compacte qui est très pratique lorsque votre terrain est de petites dimensions. Son fonctionnement est identique à la fosse toutes eaux traditionnelle, mais le filtre à massif de zéolithe permet une pose plus compacte.
  • Ou enfin, l’utilisation d’une micro station d’épuration. Il s’agit d’un système autonome agréé qui est jugé plus respectueux de l’environnement. Celle-ci tourne à l'électricité et offre l’avantage d’être l’option la plus compacte des trois.

Comment choisir parmi les différentes options d’assainissement individuel ? Le meilleur choix pour votre habitation est à déterminer selon la taille de votre propriété, la perméabilité de votre sol, les besoins en traitement de vos eaux usées et à l’entretien que vous êtes prêts à apporter.

Par exemple, une micro station d’épuration demandera un entretien plus régulier, mais sera plus durable qu’une fosse et conviendra aux terrains les plus petits. Les terrains les plus grands pourront eux plus facilement opter pour une fosse toutes eaux, dont l’entretien est moins fréquent.

Quelle que soit l’option la plus adaptée à vos besoins, nos experts se tiennent à votre disposition pour l'installation de votre dispositif d'assainissement individuel.

Contactez nos spécialistes de l’assainissement pour obtenir un devis adapté à votre habitation, et bénéficier d’une pose professionnelle.